INFOTEL VOUS REMERCIE POUR VOTRE CANDIDATURE

Un chargé de recrutement prendra contact avec vous prochainement.

Résultats annuels 2013 : croissance et rentabilité

Résultats annuels 2013 : croissance et rentabilité

Croissance : + 6,3 %
Marge opérationnelle : 10 % (multipliée par 2)
Dividende : 3,5 € par action (proposé à l’AG du 21 mai 2014)

Bagnolet, le 26 mars 2014

Le Conseil d’administration qui s’est réuni le 25 mars 2014 a arrêté les comptes annuels de l’exercice 2013.

 

En M€, au 31 décembre (comptes audités)20132012Variation
Chiffre d’affaires consolidé142,7134,3+ 6,3 %
– dont CA Services134,5127,3+ 5,7 %
– dont CA Logiciels8,27,0+ 16,8 %
Charges de personnel66,0 (1)62,8+ 5,1 %
Charges externes56,860,1-5,6 %
Dotations aux amortissements et provisions3,8 (2)2,3+ 65,2 %
Résultat opérationnel courant
– en % du chiffre d’affaires
14,4
10,0 %
7,0
5,3 %
+ 106 %
Impôts sur les résultats(5,5)(2,6)+ 47 %
Résultat net part du Groupe
– en % du chiffre d’affaires
9,5
6,6 %
4,7
3,5 %
+ 102 %

(1) dont 1,2 M€ de CICE
(2) dont 0,8 M€ de provisions pour litige fiscal (CIR)

Croissance combinée des deux pôles d’activité

Dans un marché global des services informatiques en léger recul (- 0,3 % pour 2013, source Syntec Numérique), Infotel a enregistré un chiffre d’affaires de 142,7 M€, en croissance entièrement organique de 6,3 % par rapport à 2012.

Le pôle Services a progressé de 5,7 % à 134,5 M€ grâce à la montée en puissance des centres de service notamment chez les clients grands comptes du Groupe.
Le pôle Logiciels a affiché une hausse de 16,8 % pour 2013, avec 8,2 M€ dont 4,6 M€ de royalties IBM.

Doublement des résultats et de la rentabilité

Le résultat opérationnel courant a doublé pour s’établir à 14,4 M€ contre 7,0 M€ en 2012, soit un taux de rentabilité opérationnelle de 10,0 %, comparé à 5,3 % un an auparavant.

Cette performance est due à la maîtrise des charges : les charges de personnel ont représenté 46,3 % du chiffre d’affaires sur l’exercice 2013 vs. 46,8 % sur 2012 et les charges de sous-traitance ont baissé à 33,5 % du chiffre d’affaires en 2013 contre 39,3 % en 2012.
Le taux d’intercontrats est resté très faible, pour se situer autour de 2 % sur l’année.

Le résultat net part du Groupe a aussi doublé et ressort à 9,5 M€ (6,6 % du chiffre d’affaires).

Structure financière solide

Les bons résultats de l’exercice se sont également traduits par une forte génération de trésorerie : avec une capacité d’autofinancement de 17,8 M€, un besoin en fonds de roulement et des investissements maîtrisés, Infotel a augmenté de 8,8 M€ sa trésorerie en 2013 (contre une consommation de 1,8 M€ en 2012).
La situation financière d’Infotel au 31 décembre 2013 est ainsi encore renforcée avec 50,5 M€ de capitaux propres, aucun endettement et une trésorerie de 25,7 M€ à la clôture de l’exercice.

Dividende proposé : 3,5 € par action

Le Conseil d’administration d’Infotel proposera à l’Assemblée générale du 21 mai 2014 le versement d’un dividende de 3,5 € par action au titre de l’exercice 2013. Cette proposition est motivée par les très bonnes performances enregistrées sur l’exercice et la confiance renouvelée du management sur les perspectives 2014. Le taux de distribution se situera ainsi à 48,7 % du résultat net.

Confiance pour 2014

Infotel confirme pour l’année en cours une activité en croissance et la sécurisation du niveau de ses marges. Cette évolution est le résultat de la mise en œuvre des nouveaux centres de service, des projets remportés dans le domaine de la mobilité associés au déploiement de l’offre « Big Data » et enfin des opportunités de développement à l’international.

 

Prochains rendez-vous :
Assemblée Générale des actionnaires : le 21 mai 2014 après-midi
Publication du chiffre d’affaires T1 2014 : le 21 mai 2014 après Bourse

À propos d’Infotel

Coté sur le Compartiment C d’Euronext Paris depuis janvier 1999 (code Isin FR0000071797), Infotel est le spécialiste des systèmes de gestion des grands comptes, du mobile aux bases de données de très gros volume (Big Data). À la pointe des innovations technologiques, Infotel développe son expertise autour de deux pôles de compétence complémentaires : les services informatiques et l’édition de logiciels. Avec plus de 142 M€ de chiffre d’affaires en 2013, Infotel compte plus de 1 500 collaborateurs.

banque

Banque

Traitement automatisé des demandes de prêt et simplification du KYC "Know Your Customer".

Fonctionnement

  • Amélioration du KYC et embarquement des clients en vérification automatiquement l'identité des nouveau clients grâce au traitement intelligent des documents d'identité sur le web ou dans une application.
  • Accélération des demandes de prêts et d'hypothèques : traitement et classification automatique des documents entrants, extraction des informations et validation des points de données.
  • Prévention de la fraude et respecte des règles : automatisation des contrôles de conformité réglementaire sur les contrats, les documents financiers et les documents d'identité.
  • Facilitation et simplification de la compréhension des dépenses des consommateurs : classification des transaction bancaires en lisant les données des postes de reçus et de factures.
Brevets

Brevets

Traitement automatisé des documents scientifiques et autres documents liés au dépôt de brevet pour la propriété intellectuelle.

Fonctionnement

  • Reconnaissance et indexation automatique des champs pour une recherche précise parmi les documents relatifs au dépôt de brevet.
  • Uniformisation des documents en lien avec les spécifications qui sont ainsi mis à jour : bibliographie, brevet expiré, brevet renouvelé, etc.
Comptabilité

Comptabilité

Traitement automatisé des reçus, factures et autres documents financiers etc.

Fonctionnement

  • Automatisation des processus comptable : réconciliation des comptes bancaires, déclaration de TVA, saisie des factures fournisseurs.
  • Standardisation et harmonisation des processus comptables de l'entreprise.
  • Sécurisation de la qualité des données en supprimant les erreurs manuelles et en synthétisant les contrôles.
  • Contribution à la réduction des risques de fraude, renforcement de la sécurité des opérations, la pise d'audit et le contrôle interne.
  • Accompagnement dans la conduite du changement et des équipes comptables sur l'appropriation de cette nouvelle solution.