INFOTEL VOUS REMERCIE POUR VOTRE CANDIDATURE

Un chargé de recrutement prendra contact avec vous prochainement.

Vivatech #2 A la découverte de SNIPS, entre robots et ICO

Le 25 Mai dernier, nous avons eu le plaisir avec l’équipe d’OAIO de pouvoir visiter le salon Vivatech 2018, à Porte de Versailles. L’endroit accueillait les plus grands acteurs mondiaux de l’innovation et plus de 1800 startups pour débuter de nouvelles collaborations, qui est la force même de Vivatech : incubations, financements de prototypes, mentoring ou même investissements.

Après avoir débuté le salon Vivatech avec le concours pitchs de la scène d’intrapreneurs d’Accorhotels, j’ai discuté de « Consulting 4.0 » avec Sia Partner qui a créé son Studio depuis un an. Cette structure est à la fois un fond d’investissement et une opportunité d’accompagnement pour les start-up. Puis, un passage sur le stand d’IBM m’a permis de discuter avec Luca Comparini, le “blockchain leader” à propos des sujets du Lab d’Infotel basés sur Hyperledger.

« L’enjeu sur ce type de salon était de récolter des idées et de commencer à tisser des liens. »
Makhno Sabet, CEO de Deolis qui accompagne les intrapreneurs de grands groupes.

Fait assez rare pour être souligné : l’égalité des genres était proche de l’équilibre avec 40% de femmes en speakers sur tout le salon.

SNIPS, étoile montante made in France dans le domaine de l’IA

J’ai eu l’occasion de discuter avec l’un des employés de Snips qui m’a présenté l’actualité de cette start-up qui bat tous les records. La mission de cette future licorne française est de « faire disparaître la technologie » : leur assistant vocal boosté à l’Intelligence Artificielle est modulable et embarquable dans un nombre toujours plus grand d’objets connectés – machines à café, lampes, ventilateurs, et la liste s’allonge chaque jour un peu plus.

Leur argument majeur porte sur une sécurité sans (presque) aucune faille : aucune donnée n’est stockée dans le cloud (« Privacy-by-Design ») et leur code en partie Open Source attire de nombreux développeurs.
Avis aux développeurs à l’affût des dernières tendances : sur le plan technique, c’est le langage Rust qui est au cœur du code de Snips, à bon entendeur.

En quelques chiffres, Snips c’est…

  • Une communauté active de plus de 13000 « makers » utilisant leur outil
  • 55 ingénieurs dont 2 basés à San Francisco
  • Deux levées de fonds de 5,6M€ en 2015 et de 12M€ bouclée en juin 2017 auprès d’investisseurs tels que MAIF Avenir et BPI France

Le constructeur de robots multimédia « Keecker » implémente d’ores et déjà la technologie de Snips, qui est également intégrable dans des supports « faits maison » basées sur un Raspberry Pi.

Avec l’actualité sur les normes RGPD en Europe, la notion de sécurité des données est plus que jamais un argument de vente fort et rassurant.
Lors de la conférence “AI meets GDPR” sur la scène principale de Vivatech, la présidente de la CNIL Isabelle Falque-Pierrotin résumait bien l’opportunité que représente cette nouvelle norme :
« (…) GDPR is very good for business :
– One unique law, we are creating a united data market
– GDPR brings trust in digital society
– Equalize the competition conditions between european and non-european companies »

Snips a annoncé le lancement de son ICO lors de leur fête « Privacy party » pour célébrer le lancement à la norme norme RGPD, un petit clin d’œil sans aucun doute adressé aux GAFA* qui stockent tant de nos données personnelles. Accrochez-vous, car Snips ne s’arrête pas là, ils viennent d’annoncer le « Snips Airdays » présenté comme un concurrent direct des assistants vocaux tels que la GoogleHome ou Alexa d’Amazon, qui sera commercialisé en 2019.

https://air.snips.ai/

Ivan Seisen

* Initial Coin Offering : levée de fonds précédant le lancement d’une crypto-monnaie
* Les 4 géants du web : Google, Apple, Facebook et Amazon

Pour (re)découvrir le premier retour d’expérience VivaTech sur Pop.Up Next, le taxi volant (signé Lothaire Lafayette), cliquez ici.