INFOTEL VOUS REMERCIE POUR VOTRE CANDIDATURE

Un chargé de recrutement prendra contact avec vous prochainement.

Développement Cloud pour Banque Casino : retour d’expérience

Développement Cloud pour Banque Casino

En 2018, Infotel, sollicité par Banque Casino, a participé à l’implémentation d’un projet de gestion portant sur les primes variables individuelles (PVI) des collaborateurs. Il s’agit d’une interface avec le logiciel de paie interne, sécurisée par la sensibilité de certaines données salariales mais aussi la volonté de la direction d’aller sur une architecture « serverless » de type Cloud via Microsoft Azure.

Quelques prérequis techniques

Basé sur des prérequis techniques tels que le développement en langage PHP/HTML/CSS/Mysql sur le framework Symfony, l’utilisation des librairies/services Azure et la mise en œuvre d’un processus d’intégration continue et de procédures de déploiement automatisées sur Azure, le projet s’est déroulé en 4 étapes :

Ce projet requiert l’accompagnement d’un architecte Cloud pour le choix des services Azure et la réalisation d’un POC. Il a été fondamental de former les équipes au développement dans l’esprit « Cloud », ainsi qu’à la manipulation et l’administration (comme sur un environnement classique, nous avons déclaré des profils utilisateurs, des accès pour chaque profil, défini une politique de connexion avec un LDAP d’entreprise ou non, définir le cloisonnement des projets, …).

Enfin, il a fallu également disposer d’une liaison internet de qualité, les développements se faisant sur le Cloud.

Quels avantages pour ce projet ?

En premier lieu, un faible coût de 60 € / mois pour la plateforme de recette mise à disposition, la continuité de service et la sécurité des plateformes étant garanties par Microsoft. Les services offerts par le Cloud ont été nombreux (mail, sécurité, traces applicatives, gestionnaire de batch, …) et ont ainsi permis de normaliser certains développements. De plus, plusieurs formes de contractualisation ont été proposées à la consommation (Charge CPU, RAM, temps passé, espace disque, nombre d’utilisateurs, …), au forfait (plateforme dédiée selon une configuration). Enfin, les montées en charges ont été gérées automatiquement et les déploiements automatisés.

Plusieurs services Cloud furent utilisés :

  • Le « SendGrid » qui est un système d’envoi et de traçabilité des mails échangés
  • Le « logAnalytic » qui est la centralisation des traces applicatives des applications déployées et moteur de recherche/analyse
  • Le service d’ordonnancement traitements batch
  • Le « composer » qui sert de gestion des dépendances du projet (API, …)

Conclusion

Malgré les difficultés rencontrées sur ce sujet très nouveau, il apparaît stratégique de se renforcer dès aujourd’hui sur ce secteur. En effet, les grands acteurs renforcent tous leur offre Cloud, certaines grandes entreprises (SNCF, SAP, …) y placent une partie de leur SI ou misent dessus pour réduire leurs coûts, le « Time to market » et développer leur chiffre d’affaires.

Travailler sur le Cloud, c’est travailler autrement, et en particulier, mettre de côté un certain nombre de réflexes (la gestion des traces applicatives est par exemple transférée au Cloud). Il faut donc investiguer sur les services offerts par le Cloud et voir comment ils peuvent être intégrés au projet. Pour résumer, il faut s’adapter mais l’adaptation fait partie intégrante de notre métier et rien n’est insurmontable pour l’équipe motivée qu’était la nôtre. 

Nicolas S.