INFOTEL VOUS REMERCIE POUR VOTRE CANDIDATURE

Un chargé de recrutement prendra contact avec vous prochainement.

Quand le digital réinvente les règles du recrutement

Quand le digital réinvente les règles du recrutement

Entre IA, chatbot et serious game, le recrutement n’a pas fini sa mutation digitale

Depuis près de quinze ans les outils digitaux offrent une multitude d’opportunités dans tous les secteurs d’activité, du commerce à l’industrie, en passant par le recrutement. Cette révolution a déjà impacté les services marketing et communication, et s’étend depuis quelques années aux Ressources Humaines. Aujourd’hui, elles doivent innover pour attirer les talents dont elles ont besoin, en repensant et réinventant l’expérience candidat mise en place, notamment via l’IA, afin de se distinguer de leurs concurrents.

Une mutation en profondeur

Tout comme l’expérience client et utilisateur, l’expérience candidat s’ajuste en fonction des profils ciblés. Elle devient de plus en plus personnelle afin de répondre au mieux aux attentes des candidats et donc, pour les recruteurs, d’être plus pertinents dans leurs réponses et dans le choix des candidats qu’ils vont retenir.

L’IA a un rôle important dans cette mutation en libérant du temps aux recruteurs pour qu’ils puissent se concentrer sur des actions à plus forte valeur ajoutée dans le processus de recrutement et l’intégration. Les recruteurs ont besoin de connaître toutes les opportunités qu’ouvre l’arrivée de l’IA et sont également moteurs dans l’imagination et la création de nouvelles techniques correspondant aux talents qu’ils recherchent.

L’arrivée des chatbots

Les chatbots font timidement leur apparition dans le processus de recrutement depuis cinq ans, alors qu’ils sont de réels atouts. Les chatbots ne sont pas des robots froids et sans cœur qui vont prendre la place des recruteurs. Bien au contraire, ils sont développés pour replacer l’humain au cœur du processus, autant pour le candidat que pour le recruteur. Le chatbot permet à l’internaute de créer un premier contact interactif avec l’entreprise, en ayant des réponses à ses questions, et pour le recruteur celui-ci lui permet de mieux connaître son interlocuteur. Il l’aide à mieux préparer son guide d’entretien pour aller à l’essentiel en créant un véritable échange. L’humain est replacé au centre du processus en le rendant plus pertinent et efficace.

Un recrutement ludique

La gamification du processus de recrutement s’opère doucement. Décathlon l’a testé en 2016 sur son site internet en proposant de postuler à une annonce en moins de 20 secondes. Pratique, rapide et efficace, les retombées ont été nombreuses pour la marque employeur, avec de nombreux candidats qualifiés et motivés.

Jouer avec l’acte de candidature peut être la bonne idée pour dynamiser son image et attirer davantage de candidats en collectant de façon ludique leurs données. Pour être un succès, la gamification du recrutement doit être bien étudiée et cadrée pour que les cibles visées soient bien touchées, et que le bouche à oreille fasse son effet.

Think positive

Toutes ces techniques ont, in fine, pour but de séduire les candidats qui deviendront, ou non, des collaborateurs de l’entreprise. L’expérience candidat sert la marque employeur autant pour l’interne que l’externe. Si un candidat n’est pas retenu pour un poste, mais que son expérience pendant sa candidature s’est bien déroulée et qu’il en garde un souvenir positif, celui-ci sera plus enclin à postuler de nouveau et à parler positivement de l’entreprise à son entourage.

Par Agathe W.